Vos témoignages

Les faits sont assez anciens mais il n'est jamais trop tard pour dénoncer ce genre d'actes, a fortiori quand ils sont le fait d'un professeur d'université.

La "chose" s'est passée à Dijon au milieu des années 1990, à l'Université de Bourgogne où j'étais étudiante en première année de DEUG de [… (lire la suite)]

Les faits sont assez anciens mais il n'est jamais trop tard pour dénoncer ce genre d'actes, a fortiori quand ils sont le fait d'un professeur d'université.

La "chose" s'est passée à Dijon au milieu des années 1990, à l'Université de Bourgogne où j'étais étudiante en première année de DEUG de Lettres Modernes.

J'ai passé mon premier oral avec ce professeur qui m'a demandé en plein examen si j'étais libertine et m'a tendu un papier avec son numéro de téléphone... Bienvenue à l'université, ce sanctuaire !

Mes parents n'ont pas voulu que je me plaigne en haut lieu de peur qu'on me "saque". J'ai toujours regretté de leur avoir obéi. J'ai obtenu un 13 à cet oral, note qui aurait dû être bien meilleure puisque je me suis trouvée totalement déstabilisée par ce sinistre personnage.

[ X Replier X ]

Publié le 15 Juin 2014

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 0
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 0

Il s'agit d'un collègue de travail. Chaque jour, il m'appelle d'un surnom qu'il trouve mignon mais que je trouve dévalorisant. Il y a 5 mois, je lui ai dit une première fois que j'avais un prénom. Il n'en a pas tenu compte. Il y a 3 mois, plus agacée, [… (lire la suite)]

Il s'agit d'un collègue de travail. Chaque jour, il m'appelle d'un surnom qu'il trouve mignon mais que je trouve dévalorisant. Il y a 5 mois, je lui ai dit une première fois que j'avais un prénom. Il n'en a pas tenu compte. Il y a 3 mois, plus agacée, je lui ai redit que je n'appréciais pas du tout. Il me répond qu'il n'y a pas à s'en formaliser et qu'il appelle comme ça toutes les jeunes femmes. Il s'est alors moquée de moi pendant un certain tout en me manifestant ostensiblement son reproche. Et il a recommencé tout de suite mais en se gaussant ouvertement. J'ai réitéré ma demande une troisième fois depuis. Mais il continue de n'en pas tenir compte.
Ce n'est "rien", j'ai connu pire mais le non respect de mon prénom et de ma volonté clairement exprimée à 3 reprises me fait ranger ce comportement dans le sexisme ordinaire. Ce collègue n'agit pas ainsi avec les collègues masculins. Vais-je devoir me faire greffer des roubignolles pour qu'on utilise mon prénom ?

[ X Replier X ]

Publié le 15 Juin 2014

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 0
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 1

Je me promenais en rue, je portais un simple jean non moulant mais près du corps, un mec est passé en voiture et m'a balancé "" tu as un beaucoup"" pfff ça ne se fait pas ce genre de réflèxion!!!!!
Ou alors aussi j'attendais mon bus après une sortie; [… (lire la suite)]

Je me promenais en rue, je portais un simple jean non moulant mais près du corps, un mec est passé en voiture et m'a balancé "" tu as un beaucoup"" pfff ça ne se fait pas ce genre de réflèxion!!!!!
Ou alors aussi j'attendais mon bus après une sortie; je n'étais pas habillées sexy, juste féminine,
un mec a osé me demander "" si j'étais blonde en dessous"" partie intime....( je suis blonde naturellement ) cheveux.
Moi ça m'énerve cela.....

[ X Replier X ]

Publié le 15 Juin 2014

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 4
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 1

Je travaille dans la même agence que mon mari, à temps plein, tout comme lui, aux mêmes horaires et jours que lui . Cependant celui-ci est mieux payé (18 730 euros pour moi contre 23,315 euros pour lui) . Je commence à en avoir vraiment marre de cette inégalité [… (lire la suite)]

Je travaille dans la même agence que mon mari, à temps plein, tout comme lui, aux mêmes horaires et jours que lui . Cependant celui-ci est mieux payé (18 730 euros pour moi contre 23,315 euros pour lui) . Je commence à en avoir vraiment marre de cette inégalité entre homme et femme !!!

[ X Replier X ]

Publié le 15 Juin 2014

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 2
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 5

Je suis étudiante en philosophie, dans une faculté "réputée". Mes enseignants ont la palme d'or de la misogynie, hommes ou femmes... Un comble.



Lors d'un examen oral, j'attendais mon tour et étais dans la salle où une étudiante passait son épreuve en face de l'enseignant, assez jeune.



Elle lui a [… (lire la suite)]

Je suis étudiante en philosophie, dans une faculté "réputée". Mes enseignants ont la palme d'or de la misogynie, hommes ou femmes... Un comble.



Lors d'un examen oral, j'attendais mon tour et étais dans la salle où une étudiante passait son épreuve en face de l'enseignant, assez jeune.



Elle lui a fait tout un numéro de séduction type "Basic Instinct", assez caricatural. Il bombait le torse, se sentait mec... Il était ravi, exultait. L'examen en lui même était assez secondaire. Bon, elle est libre, elle fait ce qu'elle veut.



Elle part, je vais prendre sa place.

Pas de rapport de séduction de ma part. Je ne passe pas mon examen en tant que fille-à-draguer, mais étudiante.
Je suis là pour les cours, point, pas dans un bar.

Ce n'est pas parce que je suis une femme hétéro que TOUS les hommes me plaisent. Je ne suis pas là pour minauder mais composer.

Vexé, le prof me méprise, toise, me coupe sans cesse. Oui, je m'intéresse au fond du sujet, je suis là pour bosser, ça le dérange... Plus je sors des références, bref, plus je suis là en tant qu'étudiante et non en tant que femelle, plus il est agressif.


Une femme dans ma faculté, doit accepter et se soumettre à l'érotisation des rapports.

Une étudiante en philo est avant tout une femelle, au service de la virilité malades des enseignants, son travail est secondaire. Il n'y a pas de regard neutre. Un regard érotique et complaisant sur celle qui joue de ses charmes, et un agressif sur celle qui ose être neutre...


[ X Replier X ]

Publié le 15 Juin 2014

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 0
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 2

Lorsque je dis ne pas vouloir d'enfant, on me répond à chaque fois : "Tu dis ça mais tu verras quant ton horloge biologique se réveillera. Toutes les femmes veulent des enfants, c'est dans leurs gênes." Ok, nous sommes donc des utérus sur pattes, uniquement fait pour pondre sans [… (lire la suite)]

Lorsque je dis ne pas vouloir d'enfant, on me répond à chaque fois : "Tu dis ça mais tu verras quant ton horloge biologique se réveillera. Toutes les femmes veulent des enfants, c'est dans leurs gênes." Ok, nous sommes donc des utérus sur pattes, uniquement fait pour pondre sans qu'on aient notre mot à dire . Nous ne choisissons pas de faire des enfants, c'est notre destiné (et surtout notre seule utilité selon ces gens)

[ X Replier X ]

Publié le 15 Juin 2014

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 10
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 3

Je marchais dans la rue quand tout à coup un homme m'interpelle, je l'ignore. "Hé, salope je te parle !", je lui fais un doigt. Il m'a craché dessus (je précise que cet homme très courageux était à vélo et s'est enfui juste après)

Publié le 15 Juin 2014

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 1
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 1

Je suis étudiante en philosophie, dans une faculté "réputée". Mes enseignants ont la palme d'or de la misogynie, hommes ou femmes... Un comble.



Lors d'un examen oral, j'attendais mon tour et étais dans la salle où une étudiante passait son épreuve en face de l'enseignant, assez jeune.



Elle lui a [… (lire la suite)]

Je suis étudiante en philosophie, dans une faculté "réputée". Mes enseignants ont la palme d'or de la misogynie, hommes ou femmes... Un comble.



Lors d'un examen oral, j'attendais mon tour et étais dans la salle où une étudiante passait son épreuve en face de l'enseignant, assez jeune.



Elle lui a fait tout un numéro de séduction type "Basic Instinct", assez caricatural. Il bombait le torse, se sentait mec... Il était ravi, exultait. L'examen en lui même était assez secondaire. Bon, elle est libre, elle fait ce qu'elle veut.



Elle part, je vais prendre sa place.

Pas de rapport de séduction de ma part. Je ne passe pas mon examen en tant que fille-à-draguer, mais étudiante.
Je suis là pour les cours, point, pas dans un bar.

Ce n'est pas parce que je suis une femme hétéro que TOUS les hommes me plaisent. Je ne suis pas là pour minauder mais composer.

Vexé, le prof me méprise, toise, me coupe sans cesse. Oui, je m'intéresse au fond du sujet, je suis là pour bosser, ça le dérange... Plus je sors des références, bref, plus je suis là en tant qu'étudiante et non en tant que femelle, plus il est agressif.


Une femme dans ma faculté, doit accepter et se soumettre à l'érotisation des rapports.

Une étudiante en philo est avant tout une femelle, au service de la virilité malades des enseignants, son travail est secondaire. Il n'y a pas de regard neutre. Un regard érotique et complaisant sur celle qui joue de ses charmes, et un agressif sur celle qui ose être neutre...


[ X Replier X ]

Publié le 15 Juin 2014

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 0
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 0

A la veille de passer ma soutenance de fin d'études, on parle avec mes collègues des membres de mon jury. Deux d'entre eux me disent "Il faut que tu choisisses que des hommes!
- Ah bon et pourquoi cela? Les hommes sont plus indulgents que les femmes?
- Si tu mets [… (lire la suite)]

A la veille de passer ma soutenance de fin d'études, on parle avec mes collègues des membres de mon jury. Deux d'entre eux me disent "Il faut que tu choisisses que des hommes!
- Ah bon et pourquoi cela? Les hommes sont plus indulgents que les femmes?
- Si tu mets un décolleté et une jupe courte!..."
Ce genre de réflexions est bien trop courante et banale, au nom d'un humour graveleux, deux messages sexistes transparaissent : Etant une femme, mes propos et mon travail ne peuvent pas intéresser et les hommes ne vont forcément que s’intéresser au physique et non au discours de la personne.
Ce genre de propos a été dit par des hommes de 25 ans, les idées sont bien ancrées et véhiculées de générations en générations.

[ X Replier X ]

Publié le 15 Juin 2014

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 4
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 0

Je me rend quasiment tous les jours à mon travail à vélo, je m'habille donc en conséquence, je ne porte que rarement des jupes et des talons haut.
Un jour où j'étais venu en transport en commun je m'habille avec une jupes des chaussures à talon haut et un chemisier [… (lire la suite)]

Je me rend quasiment tous les jours à mon travail à vélo, je m'habille donc en conséquence, je ne porte que rarement des jupes et des talons haut.
Un jour où j'étais venu en transport en commun je m'habille avec une jupes des chaussures à talon haut et un chemisier et là il y a tout d'abord les regard désagréable de certains collègues mais surtout quand je passe dire bonjour à mon supérieur, il me dit "Bonjour, dit donc tu t'es déguisé en fille aujourd'hui?"

[ X Replier X ]

Publié le 15 Juin 2014

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 5
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 0

Je me rend quasiment tous les jours à mon travail à vélo, je m'habille donc en conséquence, je ne porte que rarement des jupes et des talons haut.
Un jour où j'étais venu en transport en commun je m'habille avec une jupes des chaussures à talon haut et un chemisier [… (lire la suite)]

Je me rend quasiment tous les jours à mon travail à vélo, je m'habille donc en conséquence, je ne porte que rarement des jupes et des talons haut.
Un jour où j'étais venu en transport en commun je m'habille avec une jupes des chaussures à talon haut et un chemisier et là il y a tout d'abord les regard désagréable de certains collègues mais surtout quand je passe dire bonjour à mon supérieur, il me dit "Bonjour, dit donc tu t'es déguisé en fille aujourd'hui?"

[ X Replier X ]

Publié le 05 Décembre 2013

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 3
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 4

Chez un cuisiniste où je suis venue demander un devis, au moment de l'ouverture du dossier, la personne qui m'a accueillie (une femme) ne me demande pas mon nom, mais celui de mon mari. Je m'étonne et demande pourquoi. "Vous êtes mariée, non ?" Je m'étonne encore davantage et [… (lire la suite)]

Chez un cuisiniste où je suis venue demander un devis, au moment de l'ouverture du dossier, la personne qui m'a accueillie (une femme) ne me demande pas mon nom, mais celui de mon mari. Je m'étonne et demande pourquoi. "Vous êtes mariée, non ?" Je m'étonne encore davantage et déclare que si on continue de me poser cette question, il est hors de question que je commande quoi que ce soit chez eux et je renouvelle ma question "Pourquoi me demandez-vous le nom de mon mari ?" "Mais Madame, on fait toujours comme ça !". Comme si c'était gravé dans le marbre, comme si je ne pouvais prendre aucune décision sans en référer "au chef de famille" ! Et ce n'était qu'un devis...

[ X Replier X ]

Publié le 05 Décembre 2013

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 2
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 3

Cadre dans la fonction publique, je travaille à 80 % depuis la naissance de mon troisième enfant. Ce 80 % me permet une pause au milieu d'une semaine éreintante où je vis et me démène pour être sur tous les fronts avec un chronomètre greffé dans le ventre. Je [… (lire la suite)]

Cadre dans la fonction publique, je travaille à 80 % depuis la naissance de mon troisième enfant. Ce 80 % me permet une pause au milieu d'une semaine éreintante où je vis et me démène pour être sur tous les fronts avec un chronomètre greffé dans le ventre. Je ne compte plus les surcoûts de frais de garde. Mais c'est aussi un piège classique, j'ai autant de travail sinon plus qu'à 100 % et je dois constamment "m'excuser" de mes absences du mercredi ou prouver que je travaille comme il se doit. Récemment je propose à ma hiérarchie un projet menant à la prise en charge de plusieurs services et un nombre conséquent d'agents. Le projet est jugé très intéressant et on me propose d'occuper le futur poste de responsable. Je demande alors comment cette prise de responsabilités supplémentaires va être valorisée sur le plan salarial car je ne peux notamment envisager une nouvelle augmentation de mes frais de garde et là je déclenche une série d'évènements que je ne contrôle plus : on commence par me dire qu'il faut savoir prendre un poste parce qu'il est intéressant, que rien ne peut être fait au niveau de ma rémunération mais que si je passe un examen professionnel je serai nommée. Je prépare, passe et réussi ledit examen très sélectif non sans difficultés pour tout mener de front. Finalement on m'annonce que je ne serai pas nommée et qu'on ne propose plus le poste et mon directeur m'adresse une nouvelle "note" hallucinante dans laquelle notamment il reprend mes propos au sujet ma situation de temps partiel, le fait que je lui ai rappelé le fait que j'étais déjà amenée à dépasser quotidiennement mes horaires théoriques et que demain je ne suis donc pas en capacité de gérer une "promotion" à salaire constant pour en conclure que nous n'avons pas le même sens de l'engagement et des responsabilités. C'est extrêmement violent et très dur à vivre.

[ X Replier X ]

Publié le 05 Décembre 2013

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 2
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 2

Mon supérieur hiérarchique aujourd'hui : "Non mais tel que je le connais il a du penser que c'était un travail de femme ". Car le travail aurait du être fait par un homme, mais cet homme en question n'avait pas fait le travail. Il sait que je suis sensible [… (lire la suite)]

Mon supérieur hiérarchique aujourd'hui : "Non mais tel que je le connais il a du penser que c'était un travail de femme ". Car le travail aurait du être fait par un homme, mais cet homme en question n'avait pas fait le travail. Il sait que je suis sensible à de telles remarques sexistes, il les dit donc pour me provoquer et rigole ensuite.

[ X Replier X ]

Publié le 19 Mai 2013

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 4
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 1

Alors que je m'ennuie au travail, je cherche la différence entre sexisme et féminisme et tombe sur ce site. Après avoir lu quelques témoignages, je me rends compte d'un petit détail finalement assez génant : le thème rose.

Cette couleur, même si elle ne le devrait pas, est très liée [… (lire la suite)]

Alors que je m'ennuie au travail, je cherche la différence entre sexisme et féminisme et tombe sur ce site. Après avoir lu quelques témoignages, je me rends compte d'un petit détail finalement assez génant : le thème rose.

Cette couleur, même si elle ne le devrait pas, est très liée aux femmes. Pourquoi ne pas avoir choisi une autre couleur ? Est-ce que finalement le public visé n'était pas les femmes ?

[ X Replier X ]

Publié le 19 Mai 2013

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 7
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 1

Je suis éleve dans une école de mannequinat et toute mes camarades me fpnt des remarques sur la nature de mes études (vu que je suis un homme) !

Publié le 19 Mai 2013

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 0
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 5

Je travaille dans un café. Mes collègues féminines râlent: en effet, nous devons monter les containers à poubelles pendant la fermeture, et parfois, nous sommes deux femmes à le faire. Du coup, elles protestent en disant que "les mecs pourraient le faire à un autre moment". Depuis quand les [… (lire la suite)]

Je travaille dans un café. Mes collègues féminines râlent: en effet, nous devons monter les containers à poubelles pendant la fermeture, et parfois, nous sommes deux femmes à le faire. Du coup, elles protestent en disant que "les mecs pourraient le faire à un autre moment". Depuis quand les femmes ne sont-elles pas capables de porter des containers à poubelles? Je suis apparement une des seules à refuser de me considérer biologiquement incapable de porter un truc lourd...
Je me pose la question: un homme petit et peu musclé protesterait-il contre cette mesure, lui aussi?

[ X Replier X ]

Publié le 05 Février 2013

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 10
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 1

Je suis étudiante. Une information se fait savoir que notre groupe de promo va jouer au foot se samedi, je vais donc voir sur le site internet pour obtenir plus de détails. Je m'offusque lorsque je lis que des "pom-pom girls survoltées" pourront supporter les équipes de 5 (tarif [… (lire la suite)]

Je suis étudiante. Une information se fait savoir que notre groupe de promo va jouer au foot se samedi, je vais donc voir sur le site internet pour obtenir plus de détails. Je m'offusque lorsque je lis que des "pom-pom girls survoltées" pourront supporter les équipes de 5 (tarif 50euros par équipe). Chaque équipe est composé d'une unique fille et son but compte double. Je m'indigne alors devant des propos plus que limites venant d'étudiants en troisième année de licence science politique. Qui aurait eu l'idée, et a juste titre, de maquer " un but d'homosexuel compte double et celui d'un jaune compte triple". Le cumul des trois "handicaps" ferait-il gagné l'équipe ? On me répond que je suis trop extrémiste et que si il y a un quotas c'est simplement pour que tout le monde s'amuse ET permettre la compétition .. (pourquoi cette contradiction ? )..Toutes les personnes qui ont trouvé que "mes propos étaient extrêmes" n'étaient que des hommes . Quelle prétention de parler en notre nom ! Le pire, c'est qu'il y a toujours UNE fille qui vous décrédibilise a ce moment la.. visiblement je n'ai pas de second degrés .. ahh c'était donc ca ...

[ X Replier X ]

Publié le 05 Février 2013

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 2
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 3

Madame "la" miniitre veut qu'on l'appelle "la" ministre, et ces messieurs ont du mal à comprendre pourquoi... Sexisme ordinaire.
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/cecile-duflot-veut-etre-appelee-madame-la-ministre_1166631.html

Publié le 05 Février 2013

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 0
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 7

L'histoire se situe dans une grande entreprise internationale, un milieu d'ingénieur(e)s. Une femme, à peine quarante ans, seule femme de son service, ingénieur d'une grande école compétente, parvenue au grade de directeur dans ce milieu très masculin et que l'on remarque aussi par sa taille et son élégance très [… (lire la suite)]

L'histoire se situe dans une grande entreprise internationale, un milieu d'ingénieur(e)s. Une femme, à peine quarante ans, seule femme de son service, ingénieur d'une grande école compétente, parvenue au grade de directeur dans ce milieu très masculin et que l'on remarque aussi par sa taille et son élégance très professionnelle mais toujours avec un petit plus. Passons sur les regards, elle en a l'habitude, depuis toujours. Un homme qui n'est pas un collègue direct mais fait partie de la même organisation, plutôt gentil, jovial, agréable, le compliment facile mais toujours un peu "too much". Exemple: suite à l'annonce d'une distinction reçue dans l'entreprise et une grossesse qui commence à se remarquer, les commentaires se font plus insistants :" C'est ton année, dis donc! Une distinction, un bébé, ton mari doit être fier".
Evidemment, elle est pétrifiée, c'est comme si elle n'était qu'un ventre, que la femme de... une chose!! Elle, directrice, beaucoup de temps et d'énergie donnés à son travail comme annihilés en une demi-seconde.
Et l'éternel dilemme, rire et être complice ou s'énerver et passer dans le camp des viragos. Donc elle ne dit rien mais boue intérieurement de n'avoir jamais été préparée au cours ce beau parcours qui est le sien à combattre ce genre d'attitude.
Il était temps que quelqu'un se saisisse du dossier!!

[ X Replier X ]

Publié le 24 Septembre 2012

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 3
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 2