Pourquoi ce projet ?

Ce petit traité a vocation à faire réagir femmes et hommes sur leurs propres expériences vécues.

Face à la "banalité" des comportements, attitudes, paroles sexistes dans le monde du travail, il est devenu impératif de réagir pour comprendre, dénoncer et désamorcer ce qui, trop souvent, paraît anodin, voire semble aller de soi, pour trop d'hommes...
et de femmes.

Ce site se présente comme une tribune, où chacun-e est invité-e à réagir et témoigner au sujet de ces lieux communs du sexisme ordinaire.

Réagissez, participez, laissez votre témoignage, afin de briser le silence et contribuer à changer les mentalités.

La vie en rose (2014)

La vie en roseSi la lutte contre les inégalités entre les sexes est désormais admise, les stéréotypes, eux, ont la vie dure et fleurissent sous de nouveaux avatars, tout aussi insidieux. Pourquoi, l’intuition, l’empathie seraient-elles toujours du côté du féminin tandis que la rigueur, la maîtrise de soi, le courage du côté du masculin?

Pour Brigitte Grésy, le féminin et le masculin sont des constructions sociales qui nous conditionnent depuis la naissance, comme le rose et le bleu, l’assurance que les filles sont plus douées pour les lettres ou l’expression des sentiments et les garçons les champions en maths et en abstraction. Et pourtant la différence des sexes existe. Que dire alors du féminin et du masculin liés aux jeux des corps et du désir?

>> Aller sur le site de l'éditeur

Petit Traité contre le sexisme ordinaire (2008)

La vie en roseUn manuel de résistance stimulant, salutaire et plein d’humour où nombre de femmes retrouveront toutes les petites blessures, mots et signes de condescendance, d’hostilité ou de rejet qui les déstabilisent sans qu’elles sachent y faire face.

À travers un certain nombre d’histoires recueillies dans le public et le privé au cours de ses différentes fonctions de responsabilité, Brigitte Grésy, auteur du Rapport sur l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, analyse le piège millénaire des représentations et des stéréotypes et propose sa « boîte à outils » pour les dépasser et s’affirmer.

>> Aller sur le site de l'éditeur

Mars 2015 - Sexisme dans le monde du travail : combattre la loi du silence

Sexisme dans le monde du travail : combattre la loi du silence« Ce rapport décrit les différentes réalités du sexisme au travail, réalité trop souvent déniée ou passée sous silence et qui prend de multiples formes : remarques humiliantes ou dévalorisantes, attitudes de mépris ou de discrimination... »

>> Lire l'article

Vos témoignages


Personnellement j'ai lutté longtemps contre l'idée de "féminisme" que je voyais comme une action "en contre" qui ne ferait qu'agiter la haine envers notre gente, mais là j'en ai MARRE et je crois que je vais passer d'une acceptation résignée à une forme de résistance. Pourquoi?
Je suis trentenaire, [… (lire la suite)]


Personnellement j'ai lutté longtemps contre l'idée de "féminisme" que je voyais comme une action "en contre" qui ne ferait qu'agiter la haine envers notre gente, mais là j'en ai MARRE et je crois que je vais passer d'une acceptation résignée à une forme de résistance. Pourquoi?
Je suis trentenaire, et contrairement à ce que j'imaginais, je constate que les choses n'évoluent pas.
En moins de deux semaines, voilà les derniers exemples de remarques vécues comme des humiliations :

- entretien dans le cadre d'un partenariat professionnel => "vous êtes mariée? vous avez des enfants?"
la question est SYSTEMATIQUE ! MARRE MARRE MARRE !
je n'y croyais pas quand j'étais lus jeune mais je ne peux malheureusement que reconnaître que cette discrimination là existe... comment réagir? il n'y a aucune réponse acceptalable à part faire croire que oui oui on en a deux et qu'ils sont autonomes, plus de 10 ans... alors c'est ça, être une fille ça veut dire devoir mentir, tout le temps?
si vus vivez ça aussi, dîtes-le, BUZZONS contre le sexisme, parce que même ceux qui le font ne s'en rendent pas compte, poser cette question semble normal, banal, alors que ça n'est rien d'autre que de la DISCRIMINATION! du RACISME anti-femmes!

- échange téléphonique dans le cadre d'un achat de véhicule d'occasion => "vous allez me l'acheter? mais non, parlez-en à votre mari d'abord" ou encore "revenez avec votre mari et on verra ce qu'on pourra faire"
être une femme signifierait-il être MINEUR toute sa vie?? besoin d'un tuteur pour s'exprimer, prendre position, décider??? MARRE MARRE MARRE!
BUZZONS contre le sexisme!

osez avouer vous aussi que ça existe, et décrétons d'au moins un jour ou une semaine où on osera toutes s'affirmer, où on dira "NON au sexisme", où on réagira quand ce genre de niaiserie nous sera opposé... ce que je n'ai jamais eu le courage de faire jusqualors

[ X Replier X ]

Publié le 16 Juin 2015

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 0
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 1


L'année dernière j'étais en prépa maths dans une prestigieuse prépa parisienne, mais malencontreusement je n'avais pas des notes prestigieuses. En vue d'une réorientation, j'ai été convoquée par la directrice, qui m'a très clairement dit pendant tout l'entretien que, je cite, "les filles qui viennent dans ces prépas scientifiques ne [… (lire la suite)]


L'année dernière j'étais en prépa maths dans une prestigieuse prépa parisienne, mais malencontreusement je n'avais pas des notes prestigieuses. En vue d'une réorientation, j'ai été convoquée par la directrice, qui m'a très clairement dit pendant tout l'entretien que, je cite, "les filles qui viennent dans ces prépas scientifiques ne réalisent souvent pas qu'on les forme a un métier d'hommes", parce que les hommes par leur nature n'écoutent pas les femmes, donc une femme qui veut être ingénieur, métier d'homme par excellence, doit savoir se faire respecter. Puisque le respect, pour une femme, ne serait donc pas normal, inné, mais se gagnerait. Je ne me suis toujours pas remise de cette conversation, qu'en 2014 on puisse me regarder dans les yeux en m'affirmant que s'il n'y a pas de femmes dans les métiers scientifiques, c'est normal : elles sont trop quiches ! Elles n'ont pas les qualités des hommes, et ne méritent même pas leur respect.


[ X Replier X ]

Publié le 16 Juin 2015

+
Il vous est arrivé une expérience semblable. Vous pouvez le dire ici.
Ca m'est arrivé : 0
+
Il est arrivé la même chose à une personne de votre entourage ou vous en avez entendu parler par ailleurs. Dites-le ici.
J'en ai entendu parler : 0